Kit d'affirmations positives - Enfant

Gratuit

Pour accompagner l'article de blog sur "Les affirmations positives | Série concepts de psychologie positive", je vous propose ce carnet d'affirmations positives pour enfants en téléchargement gratuit à imprimer.


Si vous allez lu l'article, vous savez déjà que :

Tout au long de la journée, nous nous parlons à nous-mêmes, ce dialogue interne ou privé peut être à la fois notre meilleur atout ou notre pire ennemi (Kendall et al, 1989)!


Il est notre meilleur atout, lorsqu’il est bon, bienveillant, encourageant et positif. Dans ces cas-là, il nous motive et nous pousse à nous dépasser (« Je vais y arriver ! »).


À l’inverse, le dialogue interne peut également être notre pire ennemi. Et dans ce cas il est fait de déclarations basées sur nos peurs et inquiétudes. Il ne nous aide aucunement. Bien au contraire, il est contre-productif, nous freine et nous empêche d’avancer ( « Je n’arrive jamais à rien. »).


Se dévaloriser, être autocritique ne sont que quelques exemples de communication intrapersonnelle négative. Et quand les neuroscientifiques s’intéressent à leurs effets sur le cerveau, voilà ce qu’ils découvrent:


La pensée autocritique est liée à l’activation de plusieurs zones cérébrales


Elles sont responsables du traitement et de la résolution des erreurs (cortex préfrontal dorso-latéral) et des processus inhibiteurs (cortex préfrontal latéral) (Longe et al. 2009).

Autrement dit, le cerveau perçoit l’autocritique comme une forme de comportement de défense face à une menace. Elle entraîne le cerveau à considérer les flops et échecs comme une menace et active donc son système de menace. Le cerveau passe ainsi en mode « surveillance accrue des erreurs », nourrissant ainsi notre récit intérieur d'auto-punition (autocritique). Ce qui engendre de l'hyper-concentration de type « Je ne dois plus jamais laisser cela se reproduire. ».


Les études mettent systématiquement en évidence que non seulement l'autocritique et le discours intérieur négatif sont associés au stress et à l'anxiété (Löw et al., 2020). S’ajoute à cela le fait qu’être autocritique envers soi-même, après un flop ou un échec, entraîne souvent une diminution de la confiance en soi (Whelton & Greenberg, 2003). Plus important encore, l'autocritique entraîne une diminution de la capacité à atteindre ses objectifs (Powers et al., 2007).

Bien que ces études aient été réalisées chez l'adulte .... Ils ne sont pas les seules à subir les effets négatifs d'une pensée autocritique.


Les enfants sont particulièrement vulnérables face à l'autocritique et la dévalorisation.


Si votre enfant a tendance à se dévaloriser, à se sentir sans valeur, alors ce carnet est là pour lui/elle !


Il contient :

  1. Les explications pour que vos bambins puissent utiliser au mieux leurs carnets

  2. Des cartes d'affirmations positives déjà prêtes à découper

  3. Des cartes vides pour qu'ils puissent créer eux-mêmes les affirmations dont ils ont besoin et qui leur ressemblent









Il en existe deux versions : une pour les jeunes filles et pour les jeunes garçons avec deux coloris au choix : vert ou saumon


La version verte


Fille

Carnet.F.Vert
.pdf
Download PDF • 624KB

Garçon

Carnet.Garçon.Vert
.pdf
Download PDF • 617KB

La version saumon


Fille

Carnet.F.Saumon
.pdf
Download PDF • 632KB

Garçon

Carnet.garçon.Saumon
.pdf
Download PDF • 625KB

N'oubliez pas que .... Les enfants apprennent par l’expérience directe, mais également en vous observant. Soyez bienveillants envers vous-mêmes et montrons leur l'exemple.


Vous avez des suggestions ou des questions, n'hésitez pas à m'envoyer un message ou à laisser un commentaire ;)


86 vues

Posts récents

Voir tout
Being-U-Logo---Noir.png
  • Youtube
  • Icône Facebook noir
  • Icône Pinterest noir
  • Icône Instagram noir