L’estime de soi ….




Qu’est ce que l’estime de soi ?


Quelle importance vous accordez-vous ?

Quel regard portez-vous sur vous-mêmes ? Est-ce un bon ou un mauvais regard ?


Finalement, c’est ça …. l’estime de soi…. une évaluation (ou jugement) personnelle, basée sur notre propre ressenti et qui dit évaluation personnelle, dit qu’elle est loin d'être objective.

Est-ce-que j’aime ce que je vois


L'estime de soi est le degré auquel l'on estime sa valeur personnelle (Oyserman, 2004) et elle serait influencée par notre évaluation personnelle, dans les domaines qui ont la plus grande importance pour soi (Harter, 2006). Autrement dit, si votre apparence physique a beaucoup d’importance à vos yeux et que vous prenez quelques kilos, votre estime va baisser, mais ça ne sera pas le cas pour une personne chez laquelle l’apparence physique est secondaire.


Votre estime variera au cours de votre vie et des périodes qui la jalonnent.

Elle peut même fluctuer au sein d’une même journée en fonction des retours que vous avez eu : un échec comme une mauvaise note, un commentaire négatif de votre patron ou encore une réponse négative à la suite d’un entretien, peuvent diminuer votre estime. À l’inverse des succès comme une promotion ou un compliment, peuvent la rehausser.


La clé d’une bonne estime de soi, est d’être tout simplement fidèle à soi-même !

Que cela soit dans vos opinions, vos valeurs, vos besoins, vos émotions et vos rêves !

Tout simplement ?

Non, ce n’est pas si simple que ça… car avant de penser à nous, nous avons tendance à penser aux regards des autres, à vouloir plaire aux autres, à être accepté et aimé des autres.

Bien entendu, l’estime de soi ne peut pas se concevoir sans le regard d’un groupe social ou d’un individu sur nous, mais nous avons le choix des personnes qui nous entourent !

Si vos amis ou connaissances aiment se moquer ou vous dénigrer, ne vous étonnez pas d’avoir une faible estime de vous-mêmes ! Entourez-vous de gens qui vous aiment, vous challengent et vous poussent à être la meilleure version de vous-même !




Différence entre estime de soi et confiance en soi

Estime et confiance en soi, des voisines de nature différente


L’estime de soi et la confiance en soi sont souvent confondues, et même s’il est assez commun d’éprouver de la difficulté dans ces deux sphères en même temps, il est important de les différencier, car elles sont de nature différente !

Alors que l’estime de soi est une évaluation personnelle globale basée sur notre ressenti de nous-même, la confiance en soi est l’évaluation réaliste et ponctuelle de nos capacités face à une situation, basée sur nos actions, l’agir.

La confiance en soi se développe avec l’accumulation de nos expériences, ainsi donc, il sera plus facile d’avoir une bonne confiance en soi dans une situation que nous avons déjà vécu plusieurs fois, mais il sera normal de ne pas avoir 100 % confiance en soi dans une situation toute nouvelle ! Par contre, en développant vos capacités, vous augmenterez votre confiance, ce qui n’est pas le cas de l’estime de soi.



C’est quoi avoir une bonne estime de soi ?


Finalement, à quoi ça ressemble d’avoir une bonne estime de soi, c’est se sentir comment ? C’est agir comment ?

Voici quelques caractéristiques d’une personne qui s’estime (André, 2008):

  1. Dire ce vous pensez

  2. Faire ce que vous voulez

  3. Insistez quand vous faites face à une difficulté

  4. Ne pas avoir honte de renoncer

  5. Critiquez (ou avoir un esprit critique) face aux publicités et aux pressions sociales

  6. Rire de bon cœur si on vous taquine ou vous charrie gentiment

  7. Savoir que vous avez les capacités (parce que vous les avez!) pour survivre à vos échecs

  8. Oser dire non ou stop (celui-là est très important !)

  9. Oser dire quand vous ne savez pas

  10. Suivre votre chemin même si vous êtes seul pour le réaliser

  11. Se donner le droit d'être heureux

  12. Se sentir digne d'être aimé (parce que vous l’êtes !)

  13. Supporter de ne plus être aimée

  14. Se sentir en paix avec vous-même

  15. Être capable de dire ses faiblesses

  16. Aimer les autres sans les surveiller, les pister ou les étouffer

  17. Faire de votre mieux pour réussir vos rêves sans vous écraser sous le poids de votre pression (celle que vous vous mettez tout seul)

  18. Se donner le droit de décevoir et/ou de manquer son coup (il n’y a pas d’échec si vous vous relevez, il n’y a que des leçons)

  19. Oser demander de l'aide sans se sentir inférieur

  20. Ne pas se rabaisser, se dénigrer ou se faire du mal lorsque vous n’êtes pas satisfaits de vous-mêmes (un peu de bienveillance tout de même !)

  21. Ne pas se sentir envieux de la réussite et du bonheur des autres (ouuuuu celui-là n’est pas évident pour tout le monde)

  22. Savoir que vous avez les capacités de survivre aux expériences malheureuses de la vie

  23. S’autoriser à changer d’avis après réflexion (Vous savez ce que l’on dit sur ceux qui ne changent jamais d’avis ….🤣)

  24. Faire preuve d'humour avec soi-même

  25. Oser dire ce que vous voulez dire, et même si la situation est source d’angoisses

  26. Tirer les leçons de ses erreurs (après tout ! Les erreurs sont faites pour ça !)

  27. Ne pas avoir peur de l'avenir

  28. Trouver que vous êtes quelqu’un de bien et cela avec, vos qualités et malgré vos défauts

  29. Remarquer vos progressions/évolutions et les leçons que vous avez tiré de vos expériences

  30. S'accepter tel que vous êtes aujourd'hui, sans renoncer à pouvoir aussi changer demain

  31. Être capable de montrer son corps même si on le sait imparfait (j’ai dit “montrer”, j’ai pas dis “tout le monde tout nu!”)

  32. Penser à autre chose qu’à soi-même ( à l’inverse du narcissique)



Comment se manifeste une mauvaise estime de soi ?

(André, 2008)


1. Une mauvaise connaissance de soi :

Les personnes ayant une faible estime de soi pensent souvent bien se connaître, mais cette connaissance est biaisée. Biaisée par des ruminations portant seulement sur des échecs et limites. Ces ruminations naissent des évitements et sont le fruit de monologues auto-destructifs. “Je n’arrive jamais à faire quelque chose de bien”, “Je suis bon à rien”.


2. Autocritique féroce et sévère :

Le regard que portent sur elles-mêmes les personnes avec une faible estime de soi est souvent d’une sévérité extrême et marqué par des discours intérieurs dévalorisants. Parfois même, ce ne sont plus seulement des doutes sur soi qui tiraillent la personne(« suis-je quelqu’un de bien ? »), mais carrément des certitudes (« Je suis nul (le) !’). Cette voix intérieure répète inlassablement les mêmes critiques : “Tu n‘y arriveras pas”, “tu ne mérites pas de réussir”, “tu es nul(le)”.


3. Une résilience affaiblit :

La capacité d’une personne à résister à l’adversité, c’est ça la résilience. Une faible estime de soi nous rend très vulnérable face aux difficultés, échecs, complications, souffrances et obstacles de la vie. On a d’ailleurs comparé l’estime de soi à un système immunitaire de l’esprit : alors que notre immunité biologique nous protège des agressions microbiennes, l’estime de soi nous protège des échecs et de l’adversité.


4. Une tyrannie du doute:

Le doute ...sûrement la manifestation la plus gênante au quotidien quand on a une faible estime. On doute de tout et tout le temps. On doute avant de prendre une décision (“Est-ce-que je dois faire ça comme ça ?”) et on doute après avoir appliqué la décision (“Est-ce-que j’ai bien fait de faire ça comme ça ?”). Ces doutes ne quittent jamais l’esprit de la personne et l'entrainent dans une spirale de questionnements intérieurs.


5. Une grande dépendance :

Tous ces doutes rendent la personne très influençable et dépendante de l’opinion et du jugement d’autrui, au quotidien cela se traduit par un besoin que quelqu’un d’autre confirme toujours une décision prise ou action réalisée (“Peux-tu relire mon mail?”, “Est-ce-que j’ai bien fait?”). Ou encore porter plus d’importance aux conseils reçus plutôt qu’à son propre ressenti d’une situation. On peut parler d’un besoin accru d’approbation et de reconnaissance par autrui, qui peuvent conduire à négliger, voire même nier, ses besoins personnels pour tenter de se montrer conforme.


6. Procrastination :

Le fait de ne pas sentir que l’on a de la valeur pousse la personne avec une faible estime à constamment repousser au lendemain des décisions ou tâches importantes.


7. Défaitisme et renoncements :

Ne pas oser agir par peur de paraître ridicule, est aussi une manifestation très gênante au quotidien. “Si je pose cette question, je vais paraître nulle”. Finalement, c’est préféré ne pas faire pour ne pas avoir à faire (peut-être) face à la critique et au jugement d’autrui.




Comment se construit l’estime de soi ?


« Avant de se voir, l’enfant se voit dans les yeux de sa mère le regardant » (Winnicott, 1975).

L’estime de soi se construit dès le plus jeune âge et se développe grâce aux interactions sociales précoces du bébé avec son environnement et plus particulièrement avec ceux qui nous ont élevés (théorie de l’attachement → Bowlby, 1969/1982).

L’estime de soi a un rôle-clé autant au niveau de la formation de notre identité qu’au niveau de nos capacités d’adaptation à notre environnement.



Lien entre l’estime de soi et la santé mentale


L’estime de soi est un facteur important de bien-être. Dès le moment où notre vie se complique ou devient difficile, une faible estime de soi se révèle être impitoyable pour notre santé mentale ! Les failles de l’estime de soi ne pardonnent pas et viennent alimenter un grand nombre de souffrances psychiques.

De nombreuses recherches ont ainsi pu mettre en lumière qu’une faible estime de soi est liée, à des problèmes émotionnels, de la toxicomanie, des troubles de l'alimentation, des symptômes dépressifs et anxieux (Leary et al., 1995; Orth et al., 2009; Lee & Hankin, 2009)

A l’inverse, une estime de soi élevée est associée à un niveau de bien-être plus élevé, de meilleures relations sociales et une plus grande satisfaction au travail (Orth et al., 2012).


Vous comprenez pourquoi il est si important de prendre soin de son estime de soi.


Peut-on mesurer l’estime de soi


Oui, on peut !


Les outils pour mesurer le degré d’estime de soi sont en grande majorité des échelles d’auto-évaluation, c’est-à-dire des échelles que vous remplissez vous-mêmes selon votre ressenti sur une période de temps donné (“au cours des deux dernières semaines, à quel point vous êtes vous sentis …”).

Il en existe plusieurs, mais je n’en partagerai aucune ici pour les raisons suivantes:

  • Ayant moi-même passée et fait passer ce genre de test, je sais à quel point il est important de ne pas le faire seul ! Rien de pire de ne pas avoir le résultat attendu ou espéré et de rester seul avec un chiffre sans ressource pour savoir comment améliorer son estime ! C’est le coup de déprime assuré !

  • Faites ces tests avec un psychologue, psychiatre ou médecin.

  • Si vous n’avez pas l’occasion de rencontrer un de ces professionnels, alors faites-le en groupe avec des amis en qui vous avez toute confiance. Mais avant de le faire à plusieurs, préparez des outils, exercices pour travailler et améliorer votre estime à la suite des tests ! Ne restez pas avec votre résultat sans le comprendre !



Exercices pour améliorer l’estime de soi


Ces exercices sont à faire dans l'ordre présenté, aucun ne doit être laissé de côté

La clé d’une bonne estime de soi, est d’être tout simplement fidèle à soi-même !

1. Comment être fidèle à soi-même


Être fidèle à soi-même implique de se connaître et pour cela, il faut :

  1. Porter attention à nos besoins, émotions, valeurs (...) afin de les identifier et de les connaître : “Qui êtes vous, que voulez-vous, en quoi croyez vous ?!”

  2. Agir conformément avec nos émotions, besoins, etc. “Je ne supporte pas l’injustice et n’hésite jamais à aller à la dénoncer, à protéger la personne qui en est victime, etc…”

  3. En assumer les conséquences ! Et oui parce que dès le moment ou vous allez être en accord avec vous-même, vous allez vite découvrir que plaire à tout le monde est IMPOSSIBLE ! Respecter ses besoins, ses valeurs ou ses émotions, c’est aussi prendre le risque de se montrer vulnérable, de déplaire, de faire face à la critique, etc ... Et c’est très bien comme ça !


2. Booster son estime de soi


Identifier vos valeurs, parce que tout devient plus facile quand on sait ses valeurs de vie.

Pour vous aider à les identifier voici, quelques questions pour vous aider dans votre réflexion:

  • Qu’est-ce-qui vous rend heureux dans la vie ?

  • Qu’est-ce-qui est le plus important dans la vie ?


Parcourez la liste suivante et identifier 5 à 10 valeurs





Maintenant que vous avez identifié vos valeurs personnelles, posez-vous ces questions:

  • Dans quelle(s) situation(s) avez-vous respecté chacune de vos valeurs ?

  • Comment vous sentiez-vous à ce moment-là ? (bonheur, légèreté, sérénité, etc. …)

  • Dans quelle(s) situation(s) n’avez-vous pas respecté chacune de vos valeurs

  • Comment vous sentiez-vous à ce moment-là ? (Frustration, colère, agacement, etc. …)


N’oubliez pas qu’il n’existe pas de bonnes ou mauvaises réponses, il s’agit uniquement de vous. Honnêteté et douceur, sont les deux mots à garder en tête à chaque étape de ces exercices, ne soyez pas dur envers vous-même !



3. Lister ses qualités


Trouvez-vous 50 qualités

Et oui ! Faites la liste de vos qualités et pour être certaine que vous serez indulgents et bienveillants envers vous-mêmes, je vous demande d’en trouver 50 !

A chaque fois que j’évoque cette liste de 50 qualités, la première réaction et celle la plus souvent rencontrée est la suivante : “ 50 qualités ! Mais je ne me trouverai jamais autant de qualités!”

FAUX FAUX et RE-FAUX


50 qualités ce n’est pas grand chose, mais si vous avez besoin d’aide, voici une liste de qualités humaines pour vous accompagner dans ce travail:



4. Remémoration des qualités


Prenez chacune de ces qualités une à une et remémorez-vous un moment où vous avez fait preuve de cette qualité.

Par exemple,” j’ai fait preuve de courage quand j’ai décidé d’immigrer au Canada, ça n’a pas été une décision facile à prendre et encore moins à réaliser, mais j’y suis arrivée”.



5 .Lister ses réalisations


Faites la liste des réalisations de votre vie qui vous rendent fières !

Remémorez-vous les choix, décisions, actions, changements, …. que vous avez fait et qui ont apporté un changement positif pour vous, que ce soit dans votre vie amoureuse, amicale, familiale, professionnelle ou tout simplement pour vous-mêmes.


Maintenant à vous de jouer !

Et n'hésitez pas à partagez vos expériences


Références:


Oyserman, D. (2004). Self-concept and identity.


Harter, S. (2006). The development of self-esteem. Self-esteem issues and answers: A sourcebook of current perspectives, 144-150.


ANDRE, C. (2008). LELORD “L’Estime de soi “. Paris, Odile Jacobs.


Winnicott, D. W. (1975). Jeu et réalité.


Orth, U., Robins, R. W., & Widaman, K. F. (2012). Life-span development of self-esteem and its effects on important life outcomes. Journal of personality and social psychology, 102(6), 1271.


Leary, M. R., Schreindorfer, L. S., & Haupt, A. L. (1995). The role of low self-esteem in emotional and behavioral problems: Why is low self-esteem dysfunctional?. Journal of Social and Clinical Psychology, 14(3), 297-314.


Orth, U., Robins, R. W., & Meier, L. L. (2009). Disentangling the effects of low self-esteem and stressful events on depression: Findings from three longitudinal studies. Journal of personality and social psychology, 97(2), 307.


Lee, A., & Hankin, B. L. (2009). Insecure attachment, dysfunctional attitudes, and low self-esteem predicting prospective symptoms of depression and anxiety during adolescence. Journal of clinical child & Adolescent Psychology, 38(2), 219-231.

99 vues

Posts récents

Voir tout
  • Instagram - Cercle blanc
  • Pinterest - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc
  • Facebook - White Circle

Montréal, Québec, Canada

Abonnez-vous à notre newsletter